PARENTALITE

L’école à la maison : comment faire ?

Il y a 2 semaines, la nouvelle tombe. Nous sommes confiné.es et nous devons faire l’école à nos petit.es. Et apparemment, ça va encore durer. Pour certain.es c’est une vraie angoisse. Comment je vais faire ? Comment m’organiser ? Et si j’échoue ? Autant de questions – légitimes – qui peuvent créer une atmosphère stressante pour toute la famille.

En ce qui me concerne, j’ai été mère au foyer pendant 4 ans. Mon fils Solaân n’est pas allé à la crèche, ni en Très Petite Section et ni en Petite section. C’est du sport je peux vous le dire ! Mais si cela avait été possible, aujourd’hui,  je continuerai sans doute l’instruction à domicile. Je reviendrai sûrement sur cette expérience qui m’a comblée de bonheur et sur les raisons qui m’ont poussée à faire l’école à la maison au départ.

Pour information, c’est l’instruction qui est obligatoire et non la scolarisation.

Ce confinement est comme un bond dans le passé pour moi. Mes réflexes de « maman-maîtresse » sont tout de suite revenus. Je vais donc vous partager notre journée-type, les ressources que j’utilise, quelques conseils en toute humilité et en fin d’article vous retrouverez l’interview d’Hannelore THOMAS, maîtresse E.

  1. Notre emploi du temps : Journée-type du Parent-Prof
  2. Nos ressources inspirantes pour nous aider
  3. Interview : Les conseils de Hannelore THOMAS, maîtresse E.
  4. 3.1. Qui es-tu ?
    3.2. Tout d’abord, est-ce que tu vas bien ?
    3.3. Comment fait-on pour ne pas s’énerver ?
    3.4. Mon enfant a déjà des difficultés à l’école alors comment, moi, je peux l’aider ?
    3.5. Doit-on garder le même rythme ?
    3.6. Quand il a fini ses devoirs, je l’occupe comment ?
    3.7. Et pour qu’il se défoule physiquement ?
    3.8. Une dernière recommandation ?
  5. Résumé et Conclusion

Journée-type du Parent-Prof

5h00 – 9h
Pendant cette période, je continue à me lever tôt. Il est très important selon moi de s’accorder un moment au calme, rien que pour soi. Je préfère me réveiller avant tout le monde, ainsi je fais ce que je ne peux pas faire durant la journée. Solaân se réveille entre 6h30 et 7h30 ce qui me laisse 1h30 à 2h pour écrire, broder ou coudre, je fais des formations en ligne etc. Il est idéal à ce moment de la journée de faire du sport également (dit-elle!). Du coup, j’ai ma soirée de libre !
Lorsque Solaân se réveille il prend son petit déjeuner. Je connais beaucoup de parents qui font le choix de retirer les écrans du foyer ce que je trouve être une bonne chose mais je ne fais pas partie de cette catégorie de parents. Etant « presque geek » mon discours ne concordait pas du tout avec mes actes. Je reste très vigilante quant à l’utilisation des écrans cependant. Je laisse donc Solaân regarder un dessin-animé pendant le petit-dej’ (quand l’école reprendra par contre il n’y aura plus de télé le matin !). Pendant ce temps, on discute on se raconte nos rêves, on parle de ce que l’on va faire pendant la journée et je prépare le déroulement des cours et des activités. Entre 8h et 9h Solaân joue beaucoup. Il va dans le trampoline, joue aux légos, aux bonhommes etc. On fait notre toilette et on commence les cours que la maîtresse a préparé via www.toutemonanee.com .

9h – 11h
On s’installe à son bureau et nous commençons. Il est important pour moi d’écouter mon enfant et de bien prendre en compte son fonctionnement. Tous les enfants sont différents et il est primordial que j’adapte le rythme des devoirs en toute bienveillance en essayant toujours de me mettre à sa place.
Solaân est un petit garçon qui va régulièrement dire « non« . Si je lui demande « est ce que tu veux commencer les devoirs ? » il va me répondre « non ! » et il va bouder. C’est comme ça pour tout ! Cela peut devenir très vite agaçant. Si je lui dis « Allez on va faire les devoirs ! » il va souvent se braquer et/ou traîner des pieds. Par contre lorsque je lui dis « Solaân, tu préfères commencer à 8h30 aujourd’hui ou à 9h ? » sa réponse va bien sûr être « 9h ! ». Dans ce dernier cas de figure, il se sent concerné et ça marche !
Aussi, sa concentration est limitée. Comme tous les enfants me direz-vous mais particulièrement Solaân (j’y reviendrai dans un autre article). Le nombre de pauses peut varier, parfois il a besoin d’en faire beaucoup et certains jours on n’en fait quasiment pas. Pour l’aider, nous avons fabriqué une boule « anti-stress » qu’il peut manipuler pendant qu’il fait ses exercices.

Je le laisse travailler debout ou par terre s’il le souhaite (sauf pour l’écriture) car je sais qu’il a besoin de bouger pour arriver à se concentrer.
Lorsqu’il me pose des questions qui n’ont rien à voir avec ce que nous faisons je lui réponds calmement et je le ramène à son travail. Mais là c’est un signal : il commence à se relâcher.

11h – 13h30

A partir de 11h, je le laisse jouer pendant que je prépare le déjeuner. Après le repas il joue encore et observe ce que je prépare pour l’après-midi.

13h30 – 15h00 (parfois j’inverse avec le programme de 15h00-16h30)

L’après-midi, les enfants en général sont moins concentrés. Les plus petits font la sieste et les plus grands sont assez excités. Chez nous, pendant une heure, on fait plutôt des activités artistiques et/ou éducatives avec beaucoup de manipulations. Ca peut être des activités type Montessori, du coloriage, du jardinage, des diy. Tout est excuse à apprendre ! Ensuite on passe une heure à jouer ensemble à des jeux de société de son choix  ! Nous avons le monopoly, qui est-ce, Qi, Trivial Pursuit et nous jouons même aux cartes Pokemon (à l’heure où je vous parle le score est de 12 à 19 pour lui ^^). J’adore jouer c’est donc un moment agréable pour moi. Par contre, Karim mon mari ce n’est pas trop son truc ! Je pense que dans cette période il y a des concessions à faire du côté des parents et du côté des enfants !

15h00 – 16h30

Quartier libre ! En général c’est l’heure de la libération pour Solaân ! Habituellement il n’a le droit de jouer à la tablette que le weekend mais en cette période je lui autorise quelques jours en semaine  une heure et demie. Je contrôle également ses jeux, c’est moi qui les télécharge et parfois on joue ensemble, notamment à Minecraft en mode créatif. Je suis assez adepte des jeux vidéos et je pense lui avoir transmis ça ^^ Avec modération, ce sont vraiment de superbes moments à partager !

16h30-18h

A cette heure, le soleil est moins fort. Son papa l’emmène dans le jardin faire du sport ! Ils font du parcours, de la boxe, de la corde à sauter…tout ce qui lui permet de se défouler et évacuer la cadence de ses journées spéciales.

photo 2016

Pour ce qui est des tâches ménagères, j’ai appris à ne plus me mettre la pression ! Le fait de faire du tri et de désencombrer ça aide beaucoup. En général, pendant que je m’occupe de Solaân, mon mari fait les tâches ménagères quotidiennes. Pour ce qui est du « gros » ménage je le fais une fois par semaine quand j’ai du temps.

Cet emploi du temps n’est pas du tout figé ! Il y a des jours où Solaân n’est pas très motivé et d’autres ou c’est moi qui ne le suis pas ! On se parle beaucoup et on avise au fur et à mesure des journées qui passent. Nos préoccupations principales sont notre santé et notre bonheur

Les ressources inspirantes pour m’aider à faire l’école à la maison

  • Alors pour commencer il y a … les maîtresses et maîtres ! Chapeau à tout.es les enseignant.es pour continuer, malgré tout, à trouver des solutions pour enseigner à nos enfants. Lorsque l’on reçoit les devoirs, c’est vrai que ça peut faire beaucoup pour toutes les personnes qui ne sont pas du tout habituées à le faire et pour celles qui font du télé-travail. Mais surtout pas de culpabilité ! On fait de notre mieux et c’est ça l’important !

Je me pose quand même certaines questions sur les inégalités…comment font les familles qui n’ont pas d’ordinateur, d’imprimantes, internet ?

Ressources pour réviser :
  • documentsmontessori.com : en ce moment ce site propose des « packs montessori » pour les enfants de la Petite Section au CE1. Solaân est en CP mais comme il se débrouille bien pour ce niveau j’ai choisi le pack CE1. C’est assez complet et il est au prix de 28,99 € au lieu de 46,92 €. Le prix sans promo est un peu élevé je trouve mais en promo c’est convenable.

13_ecole_a_la_maison_covid_planete_floria
  • monespace-educ.fr : j’aime beaucoup ce site qui propose la consultation de beaucoup de manuels allant de la Grande Section au BTS et ce gratuitement pendant toute la durée du confinement (bled, taoki, chut je lis…).

  • lumni.fr anciennement France TV Education qui est un site très riche en ressources. On y retrouve des vidéos, des jeux, des documentaires etc. (d’ailleurs tous les jours sur France 4 ils proposent des cours virtuels comme à l’école du CP à la Terminale)

  • apprendsmoiautrement.fr que j’ai découvert grâce à leur compte Instagram. Beaucoup de ressources sont proposées gratuitement notamment des fichiers pour apprendre à analyser les phrases avec la méthode Montessori. Le site propose même des « ateliers » gratuits pour les parents qui souhaitent être aidés pour les devoirs, l’IEF (l’Instruction En Famille) ou pour communiquer. J’adhère !

Ressources pour s’amuser
  • momes.net : un site qui regorge d’idées pour occuper les enfants petits et grands. J’aime particulièrement leur blog !

  • teteadmodeler.com qui est un des sites que je consulte depuis que Solaân est tout petit. Je trouve ce site génial, il y a tellement d’idées qu’il est quasiment impossible de faire le tour en une journée !
  • hugolescargot.com, même principe que pour les deux précédents avec en plus des programmes scolaires et des jeux virtuels
Ressources pour apprendre
  • Qwant junior qu’on ne présente plus ! C’est le moteur de recherches idéal pour toute la famille, mais pas que ! Il y a des onglets pour s’informer, apprendre, jouer et faire des activités.
  • C’est Pas Sorcier ! la chaîne Youtube ! Solaân choisit le thème et c’est parti pour environ une demie heure d’apprentissage ludique ! Ses préférés sont ceux sur les bonbons et les requins par exemple.
Blogs
  • apprendre-reviser-memoriser.fr un blog que j’ai découvert il n’y a pas longtemps ! Le blog de Caroline est rempli de conseils et de ressources pour les élèves du Primaire, du Collège et du Lycée.
  • enclasseavecmontessori.blogspot.com/ est le blog d’une maîtresse qui enseigne « à la Montessori » (je crois que vous avez compris que j’adore ces méthodes). Il y a de quoi faire avec toutes ces informations et ces idées ! Croyez-moi !
  • lejardindekiran.com le blog que je suis depuis longtemps !!
  • et enfin le blog de notre interviewée du jour https://hanthme.wixsite.com/thinkoutsidethebox qui a déjà publié quelques articles toujours hypers précis.

Interview : Hannelore THOMAS – maîtresse E

Je pense que nous sommes nombreux à se poser des questions et à se demander si on ce qu’on fait est suffisant pour nos bambins. C’est pourquoi j’ai contacté Hannelore THOMAS qui a accepté de répondre à mes questions. Je pense que vous y trouverez beaucoup de réponses.

« Pensez à l’apprentissage par les sens et par les souvenirs ! Usez de créativité et passez par le corps, le jeu et la surprise. »


Qui es-tu ?

Je m’appelle Hannelore, j’ai 29 ans. Je suis Professeure des Écoles depuis sept ans. J’ai décidé de me lancer dans le spécialisé depuis bientôt trois ans, afin de devenir Enseignante Spécialisée à Dominante Pédagogique -plus simplement, maître E ! Je travaille dans le domaine de la grande difficulté scolaire. Mes actions se situent surtout au niveau de la re-médiation et de la prévention. Elles touchent beaucoup les compétences transversales méthodologiques (ce qu’on appelle le « apprendre à apprendre »). Je collabore avec les équipes enseignantes et les partenaires qui gravitent autour de l’élève, afin de construire ensemble un projet individuel répondant à ses besoins pour l’amener à réussir. 

©Hannelore THOMAS
Tout dabord, est-ce que tu vas bien?

Je vais bien, Dieu merci ! Je n’ai pas posé les pieds dehors depuis 15 jours, mais ma santé mentale n’en souffre pas ! Mes proches aussi vont bien, c’est l’essentiel & comme on dit, pourvu que ça dure ! 

 
Quels sont tes conseils pour une instruction réussie par les parents à la maison ?
  • Le lâcher prise ! 

Pas de stress car ce n’est pas bénéfique… il s’agit déjà d’une période exceptionnelle pour tous, il ne sert à rien d’en rajouter. Lorsque l’émotion est trop forte, elle peut parasiter les apprentissages. Je sais que beaucoup de parents se mettent la pression pour tout faire et tout terminer en temps et en heure… Mais n’oublions pas que nous sommes dans une période d’urgence sanitaire ! 

  • Instaurer des temps de détente et de relaxation avec des activités calmes. Il ne s’agit pas de journées entières de classe mais de temps spécifiques dédiés à l’apprentissage. 

  • Être tolérant, patient… Nous avons tous besoin d’une période d’adaptation !
  • Être bienveillant, encourager et valoriser l’enfant, partager des moments ensemble : les temps d’apprentissage ne doivent en aucun cas être des moments de tension. Il s’agit de moments d’échanges et de partage. L’enfant a besoin d’échanger, de s’exprimer, de confronter son point de vue avec les autres pour mieux apprendre.

Comment fait-on pour ne pas s’énerver ?
C’est certainement la question qui revient le plus souvent ! La question des devoirs à la maison est très compliquée pour certains enfants / parents alors ne parlons pas de l’école à la maison !
© Hannelore THOMAS
La réponse qui me vient spontanément à l’esprit est : être patient et tolérant. Mais je pense qu’elle va bien au-delà. 

Il faut s’accorder du temps : chacun doit prendre ses marques, se familiariser avec la nouvelle situation, aborder son nouveau rôle avec sérénité et positivité. Ce n’est pas facile pour un enfant d’avoir son parent comme enseignant et en plus dans ce lieu qu’est la maison, habituellement bien distinct de celui de l’école. Il s’agit aujourd’hui de regrouper deux mondes bien distincts en un seul. Ça fait beaucoup de changements et cela demande de grandes capacités d’adaptation ! 

Pour garder son calme, il faut instaurer des temps d’apprentissage bien définis (avec un emploi du temps visuel afin de matérialiser les temps scolaires et les temps non scolaires de la journée), et faire en sorte que ces temps d’apprentissage découlent de la connaissance  que vous avez de votre enfant et de vous même ! 

Il faut également permettre à l’enfant de faire des pauses, de souffler (minuteur en main). 

L’avantage de l’emploi du temps visuel est que l’enfant diffère ses plaisirs, et sait qu’après telle ou telle activité, il aura accès à des moments pour souffler. 

Le sablier, le minuteur, l’horloge à aiguilles sont des bons moyens visuels pour se projeter et pourront rapidement devenir vos meilleurs alliés ! 

Pensez à la respiration ventrale qui aide à faire abaisser le trop plein d’émotions. 

Surtout écoutez-vous et écoutez votre enfant : il ne sert à rien de s’acharner si l’attention et la concentration ne sont pas au rendez-vous… Ça serait contre-productif. Accordez-vous plutôt une pause, un moment pour souffler et reportez l’activité en précisant bien à votre enfant à quel moment vous y reviendrez ensemble.

 
Mon enfant a déjà des difficultés à l’école alors comment, moi, je peux l’aider ?
  • En l’encourageant : confiance en soi et estime de soi sont encore en construction ! Il est primordial d’y faire très attention ! 

  • En faisant le focus sur ce qu’il sait faire : ce sont des points d’appui, il trouvera toujours des ressources s’il se sent accompagné et encouragé ! 
  • En minimisant le statut de l’erreur (c’est comme ça qu’on apprend !) et en lui enseignant la persévérance : il a fallu tomber plusieurs fois avant de réussir à marcher…
  • En respectant ses rythmes : pas de plages de travail trop longues et faire des pauses régulières. N’oubliez pas que trop de phases scolaires à la suite peuvent devenir contre-productives ! 
  • En utilisant le plus possible une approche sensorielle : vous avez la chance d’être à la maison avec votre enfant.  Utiliser toutes sortes d’objets de la vie quotidienne qui « parlent » à l’enfant seront bénéfiques et auront plus de chances d’être gardées en mémoire ! Pensez à l’apprentissage par les sens et par les souvenirs ! Usez de créativité et passez par le corps, le jeu et la surprise. 
  • En contournant la difficulté et en lui donnant la possibilité de manipuler afin d’apprendre. 
  • En étant régulier dans la répétition. 
  • En faisant appel à vos ressources : il ne faut pas hésiter à demander de l’aide : prenez contact avec l’équipe enseignante, plus à même de vous répondre sur le plan pédagogique. Elle pourra vous guider et vous donner la marche à suivre ! Il faudra donc s’appuyer sur les retours de l’école. Visitez puis sélectionnez les blogs / sites des écoles, des enseignants mais surtout partagez vos ressources et faites preuve d’entraide !

Doit-on garder le même rythme qu’avant ?
OUI !!! 

Même si votre enfant ne se rend pas physiquement à l’école, il est indispensable d’éviter les couchers tardifs, de pratiquer une activité physique et de faire au mieux pour garder de bonnes habitudes de vie. Le sommeil favorise les apprentissages et a de bons effets sur la mémorisation. L’alimentation est également un point à ne pas négliger car elle joue un rôle capital pour nourrir les neurones !

Et puis le temps de confinement risque d’être long… être régulier dans les rythmes permettra aux enfants de reprendre le chemin de l’école sans avoir à « casser » brusquement des nouvelles habitudes de vie.

Quand il a fini ses devoirs, je l’occupe comment ?
C’est une super question car il est indispensable de penser aux temps non scolaires !

Le web foisonne d’idées pour occuper les enfants… Gardez à l’esprit que toute activité de la vie quotidienne qui sera proposée permettra à votre enfant d’en apprendre davantage. 

C’est l’occasion pour vous de déléguer certaines tâches et de le responsabiliser, ce qui l’aidera à planifier. 

Réalisez ensemble des parcours d’obstacles, des jeux d’agilité, montez des châteaux de cartes, jouez au chamboule-tout, faites des activités de transvasement avec des cuillères et de l’eau, portez des objets sur la tête sans les faire tomber… Pensez également aux jeux d’adresse de type Twister ! Ceux qui ne l’ont pas peuvent facilement le fabriquer eux-mêmes avec les enfants et inventer d’autres possibilités pour que ça soit plus fun ! Dans la même idée que Twister, il est aisé de fabriquer des parcours avec des mains / pieds imprimés (ou simplement en les dessinant à la craie au sol), imposant le moyen de déplacement afin de rendre la tâche plus ardue ! 

Faites des projets qui durent dans le temps : un projet peut être réalisé sur une « semaine d’école » si l’on choisit d’y allouer seulement 30 minutes par jour (et seulement les jours où vous faites travailler l’enfant!). 

Pour les enfants plus friands de médias, beaucoup de sites ouvrent l’accès à leurs ouvrages, dessins animés, podcasts, films et reportages. Utilisez ces moyens pour permettre à votre enfant d’apprendre par des entrées diverses. Il n’est surtout pas interdit de regarder un ou plusieurs épisodes du Bus Magique ou de C’est pas sorcier ! Tant que l’usage des écrans reste raisonné.

Et pour qu’il se défoule physiquement ?

Ceux qui disposent d’un jardin plus ou moins spacieux et d’escaliers ont des possibilités plus grandes. Mais cela ne veut pas dire que votre enfant ne pourra pas se défouler. 

Utilisez ce que vous avez sous la main : un peu de musique et un espace suffisant pour permettre à l’enfant de danser, sauter, chanter sans danger. 

Instaurez des petits défis sportifs : l’enfant doit courir librement ou le plus vite possible pendant une minute ou deux dès qu’il entend un signal précis et ne s’arrêter que lorsque sonne le minuteur. Ces petits temps peuvent être répétés plusieurs fois par demie-journée / journée, et peuvent survenir à n’importe quel moment de la journée, l’objectif étant de créer la surprise et par conséquent, le plaisir et les rires. Ces petits sas permettront à l’enfant de se défouler sur un temps défini sans que vous n’ayez à dire stop (l’avantage c’est que c’est le minuteur qui dit stop et non vous!). 

Des parcours d’obstacles plus ou moins dynamiques peuvent également être réalisés à l’extérieur comme à l’intérieur. 

Chaque moment / activité peut permettre à votre enfant de se défouler et puis… Qui d’autre connait votre enfant mieux que vous ? Les enfants demandent chaque jour à ce qu’on fasse preuve d’imagination, donc proposez au feeling mais surtout, FAITES-VOUS CONFIANCE !

photo 2015
As-tu des inquiétudes concernant l’apprentissage et les progrès des élèves ?

Je m’interroge surtout sur le retour à l’école qui semble compliqué pour nous tous après ces longues semaines de confinement… Il faudra reprendre le rythme et la situation actuelle n’est similaire à aucune autre. Il me semble donc primordial de rassurer vos enfants (vous parents, aussi!) afin qu’ils évoluent le plus sereinement possible. 

Je suis du même avis que ceux qui disent que la situation risque de renforcer les inégalités, tous les enfants n’ayant pas accès aux mêmes ressources et au même suivi de chez eux. 

Mon inquiétude se porte surtout actuellement sur l’état psychologique des parents à qui on incombe la tâche de devenir enseignants du jour au lendemain, mais aussi et surtout sur celui des enfants. Il est primordial pour tous de ne pas crouler sous le poids la pression que peut créer la continuité pédagogique. 

Je reste toutefois PERSUADÉE que chaque élève reviendra à l’école plus riche et avec de nombreuses ressources supplémentaires ! 
Une dernière recommandation ?
La continuité pédagogique oui, mais sans altérer la relation parents / enfant ! 
Protégez vous & protégez les autres, restez chez vous ! 🤍
 
 
Hannelore THOMAS
Enseignante Spécialisée – Option E

 

 
Résumé et conclusion

Pour synthétiser tout ça on dira qu’il faudrait :

  • Avoir un rythme similaire à celui de l’école.
  • Que nos enfants puissent repérer sur une horloge, un sablier et/ou sur un emploi du temps affiché les plages horaires des devoirs et du temps libre.
  • Ne pas hésiter à se faire aider et à s’inspirer d’Internet pour les devoirs mais aussi (et surtout) pour les activités et jeux.
  • Consacrer un moment privilégié avec son enfant ou chacun de vos enfants si vous en avez plusieurs.
  • Vous accorder du temps pour vous, seule de préférence et quand les enfants dorment ou sont bien occupés.
  • Etre toujours bienveillant.e et compréhensif.ve. Pourquoi pas intégrer des exercices de méditation ou de yoga dans la journée.Se faire confiance et pour finir…
  • Prendre soin de soi et de sa famille, c’est ce qui compte le plus en ce moment !

Hannelore nous a expliqué qu’il était important de se fixer des objectifs, de construire des projets. Pour nous, ça sera celui de créer ensemble du contenu pour les familles, de nous photographier et de nous filmer au quotidien. J’espère que tout cela vous plaira, en tout cas nous on s’amuse beaucoup !

Prenez soin de vous

10 Comments

  • Mel

    Génial cet article et ça te correspond tellement !
    J’espère pouvoir lire tes expériences et tes partages encore et encore !
    Très beau format, et beau contenu ! Merci à ton interviewée aussi ! 😘

    • Planète Floria

      Merci beaucoup Mel ! Je suis touchée que ça te plaise ! Je m’y colle et j’espère que les futurs articles te plairont. Des bisous

  • Pascale

    Coucou,
    Super(be) l’article.
    De très bonnes idées à utiliser, à décliner.
    J’aimerai venir jouer avec vous et faire les activités. Bientôt, bientôt.
    En attendant prenons soin de nous, prenez soin de vous.
    Bises

  • Naïka

    Merci ma belle pour cet article. Je me retrouve dans bon nombre de choses et il faut l’avouer c’est Rassurant 🙂
    Cette période de confinement est inédite et nous amène à partager des moments d’exceptions avec nos loulous… Profitons en… Même si ça n’est pas simple. Je dois pour ma part concilier teletravail, école à la maison et garde d’enfant (pour celui de 3 ans) alors c’est sportif oui 🙂 mais riche !!! Et je pense qu’on en retirera le bénéfice encore plus après cette période.
    Merci pour l’article, les astuces etc… Tu déchires ma Floria !!!

    Des bisous à tous les 3 💚

    • Planète Floria

      Salut Naïka ! Merci pour tes doux mots ! Je suis touchée que tu sois venue pr ici !
      C’est totalement ça ! Ce n’est pas simple à gérer mais finalement ce sont des moments privilégiés ! On devrait tous et toutes être aussi proches de nos enfants hors confinement ! Je t’embrasse bien fort !! Des bisous de nous à vous !

    • Planète Floria

      Merci ma doudouce !!! Ca me touche que tu sois passée par là ! Il te servira c’est sûr ! D’ailleurs Monsieur Panda et toi vous êtes dans la meilleure période pour « vous y préparer » haha ! Gros gros bisous :*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *